Doctor Funk cocktail garni d'un bouquet de menthe

Doctor Funk

J’ai découvert cette recette par hasard il y a des années en cherchant un cocktail au pastis. Et effectivement la première recette que j’avais trouvée était une recette au pastis.

Mais après avoir lu l’excellent Smuggler’s Cove de Martin Cate, j’ai appris que c’était un grand classique du répertoire tiki (pas autant que le Mai Tai ou le Zombie, mais au même niveau qu’un Fog Cutter ou un Navy Grog par exemple), et qu’il était donc préparé à l’absinthe ! Caramba, encore raté pour trouver un cocktail au pastis (en vrai, vous pouvez ajuster la quantité de pastis pour avoir un effet à peu près similaire à celui de l’absinthe).

Le docteur Funk, un vrai docteur du Pacifique

Je pensais que le nom du cocktail venait du funk, ce nom qu’on emploie pour parler de l’odeur très particulière des rhums jamaïcains, mais non, le docteur Funk a bel et bien existé !

Bernard de son prénom, le docteur Funk était connu d’abord pour être le médecin et ami de l’écrivain Robert Louis Stevenson, l’auteur de L’île au trésor ou de L’étrange cas du Docteur Jekyll et de Mr Hyde. Mais il est aussi à l’origine d’une concoction qu’il a inventée pendant ses années de services dans les îles Samoa, et qui est une version primitive de ce cocktail.

Que soignait l’élixir du Docteur Funk ?

Pas grand chose apparemment ! En effet, si le nom du docteur donnait l’impression que c’était une prescription, d’après certains ses effets se limitaient à « restaurer l’estime de soi, et l’intérêt pour les choses qui nous entourent, quand le rhum de Tahiti aurait failli à cette mission ».

Bref, au moins le gin-tonic nous permet de prétendre lutter contre la malaria !

La recette de base incluait de l’eau gazeuse, de l’absinthe et du citron vert, et certaines versions contenaient de la grenadine.

Trader Vic et Donn The Beachcomber avaient tous les deux un Doctor Funk à la carte, et le cocktail s’est vite retrouvé adapté et modifié dans tous les bars tikis américains, devenant parfois Dr Fong ou Dr Wong !

Quel rhum pour le Docteur Funk ?

L’absinthe est un ingrédient très puissant en goût, et si on ne veut pas qu’elle emporte tout sur son passage, il faut lui opposer un rhum avec des arômes capables de lutter à armes égales avec la Fée Verte ! En gros, un rhum qui a du funk (wink wink).

Et les meilleurs clients dans ce cas-là sont des rhums jamaïcains distillés en pot still (par opposition à la colonne). Dans cette catégorie, mon chouchou, vous le savez peut-être déjà, est le Smith & Cross, vous pouvez aussi tester l’OFTD de chez Plantation, même si c’est un blend column-pot (attention ça tape, rajoutez un peu d’eau !) ou d’autres rhums de chez Plantation, ou alors toujours dans les classiques abordables, un Gosling’s Black Seal !

Si vous avez vraiment un petit budget, vous pouvez tester avec un … Negrita ! Et oui, c’est notre black rhum à nous !

Doctor Funk cocktail garni d'un bouquet de menthe

Doctor Funk

Molotov Gourmet
5 de 2 votes
Temps de préparation 3 min
Type de plat Drinks

Matériel

Ingrédients
  

Instructions
 

  • Assembler tous les ingrédients sauf l'eau gazeuse dans le shaker
  • Shaker de toutes vos forces pendant 8-10 secondes
  • Verser tout le contenu du shaker dans le verre double old-fashioned, compléter de glace pilée si besoin
  • Garnir d'un petit bouquet de menthe ou de feuilles d'ananas

Video

Suivez-nous sur Instagram !@molotovgourmet

Cet article contient des liens vers Amazon, c’est eux qui nous permettent de maintenir ce site.

Abonnez-vous à notre newsletter

Laisser un commentaire

Recipe Rating