Faire un cocktail sans shaker

En langue des signes, on mime un shake pour signifier cocktail. D’après un sondage CocktailMolotov réalisé auprès de ma famille et mes potes, 78% des Français pensent qu’on ne peut pas préparer de cocktail sans shaker. Bref, le shaker semble bien indissociable du cocktail, et pourtant ça n’a pas toujours été le cas. Et ce n’est d’ailleurs toujours pas le cas, et CocktailMolotov va vous apprendre à vous en passer.

Un peu d’histoire

Le cocktail avant le shaker

Contrairement au problème de la poule et de l’oeuf, le probléme du cocktail et du shaker est bien résolu : le cocktail est arrivé avant. Le premier cocktail de l’histoire, le Old Fashioned est préparé directement dans le verre. Quand on y pense, il serait bien étrange d’avoir inventé le shaker avant le cocktail.

Cependant, il y a bien un scenario dans lequel le shaker précède le cocktail : dans un monde parallèle, on aurait pu inventer le shaker pour un autre usage (faire la vinaigrette, comme j’en vois certains aujourd’hui), et les barmen en aurait détourné l’usage pour faire des cocktails.

Mais ce n’est pas comme ça que ça s’est passé.

On peut voir par exemple qu’il n’y a qu’une seule occurrence du mot « shaker » dans tout le livre de Jerry Thomas.

Le mot shaker n'apparaît qu'une seule fois dans le livre de Thomas
La seule occurrence du mot shaker

Pour toutes les autres recettes qui nécessitent d’être mélangée, il parle d’un tumbler, ce qui correspond à la grande timbale d’un Boston shaker.

C’est en effet comme ça que les premiers cocktails au shaker ont été préparés : avec les moyens du bord, c’est-à-dire deux verres qui s’emboîtent l’un dans l’autre.

Une occurence du mot tumbler dans le livre de Jerry Thomas. Le tumbler fait office d'ancêtre du shaker.
Le fameux tumbler de Jerry Thomas

Mais n’oublions pas qu’avant le cocktail au shaker, il y avait les cocktails préparés à la cuillère et au verre à mélange (le plus célèbre étant le Dry Martini), avant ça, les cocktails préparés directement dans le verre (comme le Old Fashioned), et encore avant les punchs !

On trouve toutefois dans Imbibe! de David Wondrich une planche datant de 1850 représentant un shaker qu’on qualifierait aujourd’hui de Boston shaker.

Les cocktails sans shaker de nos jours

Les deux cocktails les plus populaires du moment, le Mojito et le Spritz sont tous les deux préparés directement dans le verre. Tout comme le Old Fashioned. La Piña Colada ou le Pisco Sour sont préparés au blender. Le Dry Martini et le Manhattan sont préparés à la cuillère. Le premier cocktail avec un peu de notoriété qui est préparé au shaker est à mon avis le Daiquiri (quoique le Mai Tai commence aussi à être très connu).

Comment faire un cocktail sans shaker ?

Il est temps maintenant de passer à la pratique. Mais ce petit passage par l’histoire va nous fournir des pistes. Si les premiers barmen ont su faire sans, vous allez bien y arriver aussi !

Il faut déjà savoir pourquoi on shake par rapport à une préparation à la cuillère. La réponse est simple : 1/ parce que c’est plus rapide et 2/ ça mélange mieux. Un shake dure 7-10 secondes, un mélange au moins 30 secondes.

Mais ce gain de temps n’est rien devant la deuxième raison : si vous avez un blanc d’oeuf dans votre cocktail, bonne chance pour le faire monter à la cuillère !

L’avantage de la cuillère est justement d’être moins énergique, elle ne fait pas rentrer d’air dans votre cocktail. Donc pour des cocktails sans oeuf ni jus de citron, cela permet de garder une belle couleur translucide. Mais si votre cocktail contient au moins un de ces deux ingrédients, alors foutu pour foutu, autant shaker !

Technique punch

Vous pouvez aller directement vous inspirer de la recette du Mojito Punch pour 20 personnes. L’idée est très simple : si on balance tous les ingrédients dans un grand saladier, ils vont bien finir par se mélanger.

Et s’il y a de l’oeuf, pourquoi ne pas y aller carrément au fouet ?

Technique cuillère

Après tout, vous n’êtes probablement pas à 30 secondes près, et vous pouvez très bien préparer vos daiquiris à la cuillère dans un verre à mélange. (encore que pour celui-là certains disent que l’air incorporé en modifie grandement le goût).

Technique du shaker de fortune

Comme jadis les premiers barmen, faites marcher votre imagination ! Vous avez peut-être à la maison de quoi faire un ersatz de shaker. Une vieille timbale en métal, le verre en plastique des enfants ou peut-être même un verre moutarde … Bref si vous arrivez à les emboîter, il est fort possible que le froid des glaçons fasse le reste en les soudant hermétiquement.

Et si vous tenez vraiment à avoir un shaker, voici comment trouver le meilleur shaker pour faire des cocktails.

Photo by Rinck Content Studio on Unsplash

Abonnez-vous à notre newsletter

2 réflexions au sujet de “Faire un cocktail sans shaker”

Laisser un commentaire