Préparation des mojitos à la Bodeguita del Medio, à Cuba

Mojito

Le Mojito est définitivement un cocktail emblématique qui rafraîchit tous les gosiers, qui vous transporte en un instant sous de chaudes latitudes caribéennes au son de la salsa.

Depuis une quinzaine d’années, ce cocktail cher à Hemingway tient le haut du pavé en France. Comme toute chose qui devient trop populaire, il s’est galvaudé et aujourd’hui, on ne sert plus qu’une soupe étrange qui ressemble vaguement à un Mojito dans la plupart des bars, et on se demande s’ils savent comment préparer un Mojito !

C’est un cocktail conçu pour être rafraîchissant, il ne doit donc pas être trop fort en alcool ou trop sucré, de même il ne doit pas être amer. Il faut utiliser du rhum cubain (voire notre guide des rhums), du jus de citron vert pressé, de la menthe fraîche et de l’eau gazeuse.

Comment faire un Mojito

La réussite du Mojito réside, comme dans la plupart des grands classiques, dans un travail minutieux du détail : la recette est simple et pourtant il y a une telle variation de qualité d’un bar à l’autre ! Considérez la recommandation de la référence mondiale Robert Hess, « Ne jamais demander un Mojito à un barman occupé, le Mojito est un cocktail compliqué, qui demande du temps ».

L’importance d’avoir des ingrédients frais de première qualité !

Pour un Mojito de première qualité, on garde au frais ce qui doit être frais jusqu’au dernier moment, pas de Pulco, pitié ! La menthe est un élément critique ainsi que la glace, à défaut d’en avoir suffisamment ou que ces éléments soient de mauvaise qualité (et les lecteurs de CM savent qu’on ne rigole pas avec la glace), laissez vos envies de Mojito pour la prochaine soirée!

Un magnifique verre de Mojito

Mojito

Molotov Gourmet
5 de 4 votes
Temps de préparation 5 min
Type de plat Drinks
Cuisine Cubaine
Portions 1 verre

Ingrédients
  

Instructions
 

  • Mettre les feuilles de menthe au fond du verre
  • Ajouter le sucre. La texture abrasive de la poudre va permettre de mieux extraire la saveur de la menthe en évitant l’amertume
  • Mettre un tout petit peu d’eau gazeuse. Ca vous dit quelque chose les Mojitos avec un sédiment épais de sucre? C’est que le barmen ne connaissait sûrement pas l’importance de cet ajout d’eau préalable qui facilite la dissolution du sucre
  • Écraser gentiment le mélange … j’ai dit gentiment ! Si on y va trop fort, la menthe va prendre un goût amer et/ou vous vous retrouverez avec des bouts de menthe entre vos dents. Le but de cette opération est d’extraire les huiles essentielles de la menthe, de dissoudre le sucre et de commencer à lier le mélange.
  • Ajouter le rhum dans le verre
  • Presser le jus de citron vert, mesurer et l'ajouter dans le verre
  • Donner quelques tours de cuillère
  • Mettre des quartiers de citron vert dans le verre
  • Remplir le verre de glace pilée au ¾
  • Agiter la cuillère de bas en haut dans le verre pour que la menthe et les quartiers soient harmonieusement répartis dans le verre
  • Compléter d'un trait d'eau gazeuse
  • Prendre un petit bouquet de menthe et garnir le verre
  • Planter une paille dans le verre et servir

Video

Keyword cuba, hierbabuena, mojito, salsa
Suivez-nous sur Instagram !@molotovgourmet

Notre article sur le matériel recommandé par CocktailMolotov

C’est la version du Mojito qu’on vous servira dans les grands bars. Vous obtenez ainsi un Mojito très clair, propre, rafraîchissant comme il devrait l’être et agréable à la vue par sa transparence légèrement teintée de vert par la menthe.

Le mojito, un cocktail qui n’est pas forcément le préféré des barmen

Parmi les barmen qui se respectent en France, une partie plus radicale a décidé, pour montrer qu’ils étaient sérieux lorsqu’il s’agissait de leurs mélanges, de refuser de préparer des Mojitos. Ce parti pris est respectable – il s’agit de proposer de nouvelles recettes pour éduquer les palais des clients- mais n’est pas nécessaire : le Mojito est une vraie institution et mérite toute sa place au sein des plus beaux bars du monde !

L’histoire populaire du Mojito

Sachez que le Mojito peut avoir différentes interprétations. Tout comme la Caipirinha ou le Mint Julep, il s’agit d’un cocktail populaire qui n’a ni inventeur attitré ni lieu de naissance précis. En effet les Cubains pour adoucir l’attaque du rhum et pouvoir le déguster plus facilement à tout moment de la journée, se servaient de produits accessibles de l’île : le sucre, le citron vert et la Hierbabuena (variété de menthe). Le Mojito naît dans les alentours de 1930 sous plusieurs formes et évolue avec la société cubaine. C’est la découverte par Hemingway d’un épicier qui avait perfectionné la recette qui a permis la diffusion de ce cocktail.
A cause de cette naissance hétérogène, il est difficile de définir la recette originale. Sachez qu’à Cuba, au temple havanero des Mojitos qui est la Bodeguita del Medio, le Mojito est fait avec de la glace entière. Le Mojito restant un cocktail rafraîchissant, leur recette comporte par conséquent plus d’eau gazeuse. La recette que nous vous présentons est celle inspirée par la Bodeguita, qui a suivi quelques « améliorations » ensuite par les bars de grand standing. Prenez celle que vous préférez, en cocktails il n’y a pas une seule recette valable, mais toute recette qui en est une, doit être le fruit de la réflexion et de l’amour du mélange.

À retenir pour la préparation du Mojito

J’aime bien la menthe, est-ce que je peux rajouter plein de feuilles de menthe ? Ils font comme ça dans mon bar préféré, mais ils ne prennent pas le temps d’écraser les feuilles …

Oui si on veut une salade, mais pour un cocktail, il vaut mieux 10 feuilles correctement pressées.

J’ai pris un Mojito dans un bar réputé pour ses cocktails, ils ajoutaient quelques gouttes d’un liquide brunâtre à la fin. Qu’est ce que c’est ?

C’était certainement de l’Angostura, un alcool de la famille des Bitters. On en met parfois deux ou trois « dashes » dans le Mojito pour le relever et casser un excès de douceur.

Quel rhum utiliser pour le Mojito ?

Un rhum traditionnel (on dit aussi industriel) léger, cubain pour être fidèle, mais certains portoricains passent très bien aussi. La seule marque acceptable qu’on peut trouver facilement en France est Havana Club.

Puis-je utiliser un rhum ambré pour préparer mon Mojito ?

Les rhums vieux ont généralement plus de caractère et des notes qui sont plutôt chaudes, ce qui n’est pas forcément compatible avec le côté léger et rafraîchissant d’un Mojito, mais si vous aimez votre Mojito comme ça, alors on ne vous jugera pas chez CocktailMolotov (enfin si un peu, mais de loin et en silence…)

Pourquoi du jus de citron vert et ne pas écraser les quartiers de lime au pilon ?

Parce qu’en écrasant les quartiers au pilon, vous ne ferez pas sortir la quantité nécessaire de jus, et en plus vous allez mettre des petits bouts de citron vert qui ne seront pas du meilleur effet esthétique. Il est aussi plus difficile de mesurer ce qu’on fait.
Mais il y a quand même un petit avantage, ça fait sortir les huiles essentielles de la peau du citron vert.

Sucre blanc ou cassonade dans le Mojito ?

Sucre blanc ! La cassonade n’est connue qu’en France.

Glaçons ou glace pilée ?

La version glace pilée est la version qui est la plus servie en France (probablement dans le monde). C’est ce qui rafraîchit le plus votre cocktail. Mais sachez qu’à la Havane on pourra vous servir une version avec de gros glaçons et plus allongée en eau gazeuse encore.

Quelle variété de menthe pour préparer un Mojito ?

À Cuba on utilise la yerba buena (ou hierbabuena), dont le nom technique est Mentha nemorosa. Je n’ai jamais vu le type de menthe indiqué au supermarché, mais si vous l’achetez dans une pépinière, j’imagine que vous pourrez avoir cette information.

À savoir qu’on trouve maintenant une menthe Mojito aussi appelée menthe Hemingway, mais je ne suis pas sûr que ce soit la même plante.

Quelle eau gazeuse dans le Mojito ?

Sérieusement ? Vous êtes à ce niveau de détail technique quand vous préparez vos Mojito ? Non franchement là, à ce niveau je ne peux plus rien pour vous. Achetez trois marques différentes ou une Sodastream et testez vous-mêmes en double aveugle !

Pourquoi frapper la menthe avant de la servir ?

Cette technique, appelé herb smashing diffuse les huiles essentielles emprisonnées dans la plante.

Précisions mixologico-chimiques de haute importance !

  • Le fait d’écraser la menthe permet d’extraire ses huiles essentielles, qui apportent son arôme cocktail. C’est une technique régulière utilisée pour préparer des cocktails avec des ingrédients tels que des herbes aromatiques ou des écorces de fruits
  • Le sucre en poudre permet d’extraire plus facilement les huiles essentielles, on évite donc en écrasant trop fort la menthe de faire ressortir l’amertume
  • Le sucre se dissout le plus facilement dans de l’eau, alors qu’en présence de glace et d’alcool il sera très difficilement soluble

Photo d’illustration de l’article :

Certains droits réservés par BPPrice

Certains droits réservés par Chris Pople

Abonnez-vous à notre newsletter

Laisser un commentaire

Recipe Rating