Sangria blanche

Un verre de sangria blanche

« Pas de bras, pas de sangria ! » peut-on entendre près de la bodega des pompiers pendant la feria d’Alès. Mais c’est de la sangria rouge qui coule à flot pendant la feria, couleur qui donne son nom au cocktail. Par opposition, il est possible de faire une sangria blanche, à base de vin blanc donc.

Sans renier le côté populaire de la sangria classique, je trouve la sangria blanche beaucoup plus raffinée, plus classe. La couleur peut-être, je ne sais pas. Le goût aussi, plus léger, plus évanescent.

La sangria blanche, un cocktail à composer soi-même

Plutôt qu’une recette, je préfère vous donner quelques principes à respecter. Libre à vous par la suite de choisir les ingrédients qui vous plaisent le plus. De toute façon, vous connaissez la chanson, comme la Caïpirinha ou le Mojito, il n’y a pas une seule recette unique gravée dans le marbre. Ce type de mélange a évolué de telle façon que chacun a sa recette, son ingrédient secret.

Avant de vous donner la recette, je vais vous donner ces grands principes à respecter.

  1. Il faut du vin (blanc, forcément). Prenez-en un plutôt sec, vous pouvez même en prendre un pétillant (peut-être pas du champagne non plus), ça ajoutera de la texture.
  2. Quelques rondelles de citrons, jaune, vert ou les deux en même temps.
  3. Des fruits. Prenez ceux qui vous font plaisir, ou ceux de saison. Des blancs (pêche, mirabelle …), des rouges (framboise, cassis …) ou même des fruits exotiques (des kiwis, de la mangue !)
  4. Un spiritueux blanc, pour ajouter un peu de force à tout ça. Chez CM on aime bien le gin, mais tout simplement une vodka peut faire l’affaire. Ou alors un pisco ou un marc blanc !
  5. Une liqueur blanche ou claire. Boudreau propose du Saint-Germain (liqueur de sureau), mais ma petite préférée c’est une crème de pêche de vigne.
  6. Et de la glace (toujours chez Cocktail Molotov vous le savez maintenant !)

Sangria Blanche Pétillante

Par , le

Un verre de sangria blanche, avec une jarre de sangria en arrière plan
Certains droits réservés par Jason Bailey

Temps de préparation : 10 minutes

Ingredients

  • 1 bouteille de vin blanc sec pétillant
  • 1 citron jaune
  • 5 cl de gin
  • Des fruits (kiwis, mirabelle, framboises …)
  • 10 cl de crème de pêche de vigne
  • 1 kg de glace

Instructions

Assemblez tous les ingrédients dans un bol à punch, ou encore plus élégant, dans un récipient haut type vase comme Jamie Boudreau. Agitez délicatement avec un cuillère et voilà, c’est prêt !

Anecdote personnelle

J’ai découvert cette recette dans une vidéo de Jamie Boudreau, dans Raising The Bar. Avant même le Youtube Game, il existait un site, Small Screen Network, créé par Robert « Papa » Hess. Il était organisé en chaîne : celle de Hess, de Voisey, de Boudreau … et tous ces gens ne parlaient que de cocktails. C’est comme ça qu’on a tout appris chez CM !

Papa Hess était le plus classique, il nous a donné des bases solides. Mais c’est Boudreau qui nous faisait le plus rêver : infusion, romarin fumé, sirop au bourbon … même sa sangria blanche était sublime !

Une fiche recette pratique

Attendez, ne partez pas comme ça ! Avec Cocktail Molotov il y a toujours un truc en plus, aujourd’hui je m’essaie à l’infographie. Je veux bien vos retours là-dessus, si ça vous plaît, si elle est pas trop moche, ou si vous en avez rien à faire ^^.

Une fiche recette pratique pour préparer la recette sangria blanche
La fiche recette à emporter partout 🙂

Le Gin & Tonic

Ginebra y Tonica, para todo la familia !
Ginebra y Tonica, para todo la familia !

 

A l’heure où certaines journées ensoleillées et douces nous encouragent à passer de notre old fashioned à un bon Gin & Tonic rafraîchissant, j’en profite pour faire un court rappel sur le Gin & Tonic (pour le long rappel, faites confiance à l’ami F. Monti ici).

J’ai souvenir d’un temps où je buvais des « gintos » en observant un ratio 1 pour 1 entre le gin et tonic (bouhouhou, je le regrette, CocktailMolotov me sert d’absolution).

Nul doute que personne n’apprécie ce mélange dans de telles proportions, sans oublier que bien souvent les ingrédients utilisés sont de piètre qualité… ahhhh les soirées étudiantes…

Bref, à l’heure il devient de plus en plus « in » de boire bien, n’hésitez pas à investir un peu plus pour boire mieux.

Le ratio à appliquer sans broncher est 1 pour 4, en gros, vous versez un bon shot de gin, 5cl ou 1,5oz, dans un verre ballon remplis de gros glaçons (exit la glace pilée, sinon on vous retrouvera et ensuite…), puis vous versez 20cl de tonic, voilà c’est prêt. La garniture c’est selon, en général on l’accorde avec la typicité du gin.

J’insiste sur le gin de qualité, on a tous en tête les bouteilles premier prix qui au mieux vous feront grimacer et au pire vous dégoûteront de ce merveilleux spiritueux qu’est le gin. Oubliez donc les bouteilles à moins de 10€, méfiez vous des bouteilles comprises entre 10 et 20€ (bien qu’on puisse trouver bon nombre de bonnes références), la bonne fourchette tourne plutôt autour de 20 à 50€. Pour un bon Gin & Tonic, bu au soleil, nul besoin d’aller chercher le petit gin « craft » comprenant 150 aromates, c’est nulle garantie de succès. Prenez-en un simplement avec quelques arômes qui vous plaisent et bien distincts.

Allez, pour vous inciter à bien choisir vos produits, une petite règle de trois.

ti-2500-3

Gin de m*rde : 10€ les 70cl

Gin de qualité : 30€ les 70cl

Cannette de tonic basique: 0,5€ les 33cl

Bouteille de tonic « premium »: 1,5€ les 20cl

Cheap G&T: 10 * 5/70 + 0,5 = 1,20€

Good G&T: 30 * 5/70 + 1,5 = 3,60€

Bon Okay, c’est 3 fois le prix (et je ne m’attendais pas à une telle différence !), mais croyez bien que la différence fait la différence ! (ouh 3x le mot différence je m’emballe…)

Au jeu du bon G&T, Gin Mare se fait l’apôtre du 25cl de plaisir coupable. Le produit se positionne en plein vers la cible du Ginebra y Tonica, en Espagnol. Les espagnols consomment une quantité astronomique de G&T avec n’importe quel bar qui se doit de posséder un menu spécial pour x références de gin et x refs de tonic.

Bon... là c'est plutôt une mare de gin et une rivière de tonic ;)
Bon… là c’est plutôt une mare de gin et une rivière de tonic 😉

Toujours en plein dans le combo Sol & bebida, ce gin dispose d’un tonic qui lui correspond bien, les deux produits appartenant au même groupe, Global Premium Brands (félicitations pour le choix du nom du groupe…). Le positionnement se retrouve autant dans le prix des produits que dans le choix aromatique.

N’attendez pas la chaleur des baies de genièvre, traditionnelle pour un Gin « London Dry », ici c’est le romarin qui prédomine au nez, sans être entêtant. En bouche, le gin est plutôt végétal, avec des notes tirant toujours vers le romarin mais aussi le thym. Les agrumes se font sentir avec une légère amertume et un coup de chaud apportés par le genièvre.

Le combo des deux produits nous donne un Gin & Tonic clairement méditerranéen, assez différent mais tout aussi plaisant que le traditionnel  Tanqueray & Schweppes qui fait bien le travail pour une somme modique.

Général Mare et son armée, prêts à en découdre pour arriver dans votre bar !
Général Mare et son armée

Paradox Cocktails, des cocktails au thé Kusmi BB Detox

cocktail-au-thé-kusmi

Bonsoir, je m’appelle Baptiste et si je suis ici ce soir c’est que, comme vous, j’ai succombé aux sirènes du marketing Kusmi.

–Bonsoir Baptiste- (à l’unisson)

Oh les jolies boiboites fluo !

Lire la suiteParadox Cocktails, des cocktails au thé Kusmi BB Detox

Gin Fizz

Le fizz est une structure classique, et rien ne vous empêche de commander un Tequila Fizz ou un Rum Fizz, mais le plus connu est définitivement le Gin Fizz.

Gin Fizz

Par , le

Un verre de gin fizz

Temps de préparation : 5 minutes

Ingredients

  • 6 cl de gin
  • 3 cl de jus de citron
  • 2 cl de sirop simple
  • 6 cl d'eau gazeuse

Instructions

Mettre tous les ingrédients sauf l’eau gazeuse dans le shaker.

Recouvrir de glace et shaker vigoureusement pendant 7 à 10 secondes.

Verser dans un verre type tumbler assez étroit, refroidi, mais retirez la glace.

Compléter d’eau gazeuse.

Une petite astuce consiste à ne pas utiliser de sirop simple, mais d’ajouter une cuillère de sucre en poudre en poudre à la toute fin, après l’eau gazeuse. Effet Fizz garanti !

Histoire du Gin Fizz

David Wondrich, toujours lui, nous apprend qu’un certain Rawling, barman à San Francisco a écrit en 1914 que, « bien que le cocktail soit sans conteste la boisson la plus populaire sur la côte Ouest, la deuxième plus populaire est sans doute le Fizz ».

Déjà, on remarque encore une fois que le cocktail désigne bien une boisson particulière, et n’est pas encore un terme générique pour les boissons mélangées. Deuxièmement, les boissons alcoolisées allongées d’eau gazeuse ont toujours été populaires. Les succès du Mojito ou du Spritz ne sont donc que les derniers petits d’une longue lignée.

Un certain « Professor » Denton en buvait 40 par jour, et se surnommait lui-même « le champion du gin fizz ». Un titre qu’on lui laisse volontiers, puisqu’il est mort d’hémorragie interne, après avoir parié qu’il pouvait non seulement boire un Gin Fizz, mais en avaler le verre aussi ! Mais à 40 Gin Fizz par jour, les effets sur la santé mentale deviennent importants …

Bien entendu, un tel succès n’a pas tardé à susciter l’émulation, et de nombreuses variations de Fizz ont vu le jour, jusqu’à l’apothéose, le Ramos Gin Fizz.

Le Prohibition Cocktail (Les Cocktails de la Prohibition)

Antoine et Claire dégustent un daiquiri, un Tuxedo et un Prohibition Cocktail

Le Prohibition Cocktail, avec un nom pareil, c’est forcément un cocktail de la Prohibition … Pour tout vous dire, j’étais assez méfiant au début, avec tout ce Prohibition-revival auquel on assiste un peu partout, j’avais peur de découvrir qu’il avait été inventé en 2009 dans un bar à hipsters de Williamsburg. Mais non, il est mentionné dans le Savoy Cocktail Book dès 1930, on sait qu’il ne date pas d’hier. Deuxième crainte, peut-être qu’il était déjà bu des années avant la Prohibition. Mais là aussi, ce n’est pas possible : pourquoi appeler son cocktail comme ça avant la Prohibition, à moins d’avoir vu l’avenir ? Il parait qu’avec un peu d’absinthe, on peut le faire …

Lire la suiteLe Prohibition Cocktail (Les Cocktails de la Prohibition)