Parcours débutant : 5 cocktails pour s’initier

Cocktail Molotov a élaboré pour vous un parcours initiatique en mixologie. Les cocktails choisis devaient répondre à plusieurs critères. Premièrement : la simplicité. Pour s’initier, il vaut mieux le faire avec des cocktails qui contiennent peu d’ingrédients et nécessitent peu de matériel. Nous partons aussi du principe que vous partez de zéro. Vous allez le voir, même si vous avez quelques bouteilles chez vous, il est fort probable qu’elles ne vous soient pas utile (ou alors vous êtes déjà un peu connaisseur).

La dimension historique du cocktail, un axe primordial

La dimension historique du cocktail est très importante, et nous avons aussi sélectionné des cocktails qui vous permettront de la découvrir. Cette première sélection devrait vous permettre de stocker votre bar progressivement et vous initier petit à petit à la mixologie.

Enfin, certains cocktails sont moins accessibles que d’autres. Certains ingrédients sont plus difficiles à trouver (même si tout se commande sur Internet maintenant, mais on aime bien aussi pouvoir se le préparer tout de suite). Mais aussi une grande partie des cocktails sont amers, astringents, et/ou très forts en alcool. Ce qui est un peu à l’opposé des cocktails populaires, comme le Mojito ou le Spritz (encore qu’il est un peu amer, mais quand même très sucré). C’est pourquoi je n’ai pas mis le Dry Martini dans le parcours débutant par exemple.

Voici les 5 cocktails, et je vous invite aussi à découvrir les pages individuelles de chacun des cocktails pour en apprendre plus.

Premier cocktail : le Old Fashioned

Old Fashioned

5 de 2 votes
Le cocktail historique, le premier de l'histoire, qui s'appelait tout simplement "cocktail" avant de devenir "Old Fashioned".
Voir la recette Old Fashioned
Un cocktail Old Fashioned garni d'un zeste d'orange

Je crois que tout est dit : c’est le premier cocktail de l’histoire. C’était tout simplement un « cocktail ». Si vous aviez commandé un cocktail au début du 19e siècle c’est ça qu’on vous aurez servi. Le mot cocktail désignait ce drink et rien d’autres. Ce n’est que beaucoup plus tard que le mot cocktail a désigné toutes les boissons mélangées. Alors pour vous aussi ça sera le premier cocktail que vous ferez.

Autre avantage de ce cocktail : il se faire directement dans le verre, pas besoin de shaker !

Il ne vous faudra donc acheter que le bourbon, le sirop simple et l’Angostura.

Deuxième cocktail : le Daïquiri

Daïquiri Cocktail

5 de 4 votes
  • 6 cl rhum traditionnel cubain
  • 3 cl jus de citron vert frais
  • 1 cl sirop simple
Voir la recette Daïquiri Cocktail
Un daiquiri préparé au shaker, versé dans une coupette

Ce cocktail est pour moi le deuxième cocktail prototype à connaître : c’est tout simplement le roi des sours, certainement la famille de cocktail la plus populaire ! Un alcool, du citron, du sucre, vous trouverez ça dans de nombreuses recettes, comme idée principale ou sous-jacente. C’est l’occasion aussi d’acheter vos deux bouteilles suivantes, et d’agrandir votre bar : du rhum et du sirop de sucre. Les plus courageux d’entre vous s’essaieront déjà au sirop de sucre maison. Pour les autres pas de soucis, vous trouverez facilement du Canadou dans le commerce.

Niveau rhum, je vous conseille un très simple Havana Club, aisément trouvable en grande distribution à prix très doux. Si vous cherchez un peu de complexité, tentez le Plantation 3*, chez un caviste ou sur Amazon.


Plantation Three Stars Blanc Rhum 700 ml (Wine)

Prix habituel 24,00 € (24,00 € / l)
Neuf: 24,00 € (24,00 € / l) En stock
Utilisé à partir de: Non disponible

Troisième cocktail : Oh Gosh!

Ce cocktail permet d’introduire un nouvel ingrédient, le Triple Sec. C’est une liqueur indispensable en mixologie, tout comme sa grande soeur, le curaçao. La structure alcool-triple sec-citron se retrouve dans de nombreux cocktail, comme le Mai Tai, la Margarita ou le Sidecar (des cocktails que nous verrons dans le parcours intermédiaire).

Oh Gosh!

0 de 0 vote
Voir la recette Oh Gosh!
Un daiquiri préparé au shaker, versé dans une coupette

Quatrième cocktail : le Manhatthan

Manhattan

5 de 4 votes
Voir la recette Manhattan

Cinquième cocktail : Sweet Martini

Le cocktail final de votre baptême mixologique. Il n’est pas aussi connu que son illustre grand frère, le Dry Martini, mais il est beaucoup plus facile à déguster. Il vous permettra une transition en douceur vers le monde de sécheresse et d’amertume qu’on trouve dans de nombreux cocktails.

Abonnez-vous à notre newsletter

Laisser un commentaire