Sangria blanche

Un verre de sangria blanche

« Pas de bras, pas de sangria ! » peut-on entendre près de la bodega des pompiers pendant la feria d’Alès. Mais c’est de la sangria rouge qui coule à flot pendant la feria, couleur qui donne son nom au cocktail. Par opposition, il est possible de faire une sangria blanche, à base de vin blanc donc.

Sans renier le côté populaire de la sangria classique, je trouve la sangria blanche beaucoup plus raffinée, plus classe. La couleur peut-être, je ne sais pas. Le goût aussi, plus léger, plus évanescent.

La sangria blanche, un cocktail à composer soi-même

Plutôt qu’une recette, je préfère vous donner quelques principes à respecter. Libre à vous par la suite de choisir les ingrédients qui vous plaisent le plus. De toute façon, vous connaissez la chanson, comme la Caïpirinha ou le Mojito, il n’y a pas une seule recette unique gravée dans le marbre. Ce type de mélange a évolué de telle façon que chacun a sa recette, son ingrédient secret.

Avant de vous donner la recette, je vais vous donner ces grands principes à respecter.

  1. Il faut du vin (blanc, forcément). Prenez-en un plutôt sec, vous pouvez même en prendre un pétillant (peut-être pas du champagne non plus), ça ajoutera de la texture.
  2. Quelques rondelles de citrons, jaune, vert ou les deux en même temps.
  3. Des fruits. Prenez ceux qui vous font plaisir, ou ceux de saison. Des blancs (pêche, mirabelle …), des rouges (framboise, cassis …) ou même des fruits exotiques (des kiwis, de la mangue !)
  4. Un spiritueux blanc, pour ajouter un peu de force à tout ça. Chez CM on aime bien le gin, mais tout simplement une vodka peut faire l’affaire. Ou alors un pisco ou un marc blanc !
  5. Une liqueur blanche ou claire. Boudreau propose du Saint-Germain (liqueur de sureau), mais ma petite préférée c’est une crème de pêche de vigne.
  6. Et de la glace (toujours chez Cocktail Molotov vous le savez maintenant !)

Sangria Blanche Pétillante

Par , le

Un verre de sangria blanche, avec une jarre de sangria en arrière plan
Certains droits réservés par Jason Bailey

Temps de préparation : 10 minutes

Ingredients

  • 1 bouteille de vin blanc sec pétillant
  • 1 citron jaune
  • 5 cl de gin
  • Des fruits (kiwis, mirabelle, framboises …)
  • 10 cl de crème de pêche de vigne
  • 1 kg de glace

Instructions

Assemblez tous les ingrédients dans un bol à punch, ou encore plus élégant, dans un récipient haut type vase comme Jamie Boudreau. Agitez délicatement avec un cuillère et voilà, c’est prêt !

Anecdote personnelle

J’ai découvert cette recette dans une vidéo de Jamie Boudreau, dans Raising The Bar. Avant même le Youtube Game, il existait un site, Small Screen Network, créé par Robert « Papa » Hess. Il était organisé en chaîne : celle de Hess, de Voisey, de Boudreau … et tous ces gens ne parlaient que de cocktails. C’est comme ça qu’on a tout appris chez CM !

Papa Hess était le plus classique, il nous a donné des bases solides. Mais c’est Boudreau qui nous faisait le plus rêver : infusion, romarin fumé, sirop au bourbon … même sa sangria blanche était sublime !

Une fiche recette pratique

Attendez, ne partez pas comme ça ! Avec Cocktail Molotov il y a toujours un truc en plus, aujourd’hui je m’essaie à l’infographie. Je veux bien vos retours là-dessus, si ça vous plaît, si elle est pas trop moche, ou si vous en avez rien à faire ^^.

Une fiche recette pratique pour préparer la recette sangria blanche
La fiche recette à emporter partout 🙂

L’Atelier Cocktail Do It Yourself Tiki Tropical par Colada avec Guillaume Leblanc

Une image dans le style tiki avec un des cocktails au premier plan

L’heure est venue d’afficher notre soutien de toujours et de vous parler du seul atelier cocktail qui en vaille la peine ! Baptiste, ancien padawan à l’école Cocktail Molotov est aujourd’hui devenu Jedi chez Colada qu’il a fondé il y a maintenant plus de 3 ans. Ensemble, nous avons donné bon nombre de cours de cocktails sur la dernière décennie, certes classiques mais à l’image de Cocktail Molotov !

Il était donc question d’adapter cet atelier pour le rendre plus « Team Building« -esque, plus « inclusif » comme diraient les RH ! Et quelle meilleure façon de comprendre et d’apprendre le cocktail que de pratiquer !

Depuis plus de 3 ans donc, Baptiste et son équipe animent des cours de cocktail d’un genre nouveau puisqu’il n’est pas question d’appliquer « bêtement » des recettes mais bien de s’en affranchir.

S’en affranchir oui, mais comment ? En les déstructurant, en s’interrogeant sur ce qui fait leur popularité et en cherchant à en créer de nouvelles en s’appuyant sur ce qui a fait leur succès. Vous l’aurez compris –car on ne la fait pas aux lecteurs de CM !-, il est bien question de maîtriser les équilibres et l’harmonie des saveurs du cocktail !

Colada, leader de la révolution des cours de cocktails Tiki

Un verre tiki rempli par trois bouteilles de rhum
Une offrande de rhums au dieu du Tiki

Le challenge est de transmettre ces notions clés lors de sessions de 2 heures. La part belle est donc faite à la pratique ! Ou plutôt à la dégustation, d’une trentaine d’ingrédients tous premium, puis à l’assemblage de ces ingrédients qui donneront des cocktails !

La démarche qualité de Colada s’appuie complètement sur ce qui a fait la beauté et la notoriété de Cocktail Molotov, à savoir : Aucun compromis ! Les spiritueux sont en majorité Français et de petits producteurs, vous ne trouverez aucune bouteille de mauvaise qualité sur les étagères, contrairement à certains qui n’ont aucuns scrupules à faire faire des cocktails au Label 5, au Gibson, au Old Nick ou encore à la Tequila San José aux participants !

Pour le reste, les sirops sont faits maison, les jus sont des 100% pur jus de fruits frais et les sodas sont premium ! (On nous souffle à l’oreille que le Tonic actuel est un tonic bio tout nouveau qui est fabriqué en Charente)

Pour résumer c’est donc un atelier cocktail moderne qui se déroule en 3 étapes où vous serez actifs environ 80% du temps contre environ 10 à 15% du temps sur un atelier conventionnel

3 étapes donc :

  1. Introduction et dégustation des spiritueux présentés, avec un petit cours de dégustation en bonus prime time ! Explications relatives à la distillation et à la fabrication de chaque ingrédient présent of course !
  2. Création de recettes cocktail uniques avec la trentaine d’ingrédients présents durant l’atelier. Ici cette phase de création se fait en suivant un processus dit de « Test & Learn » ou « Die & Retry » comme  le dit si bien Baptiste. Il est donc question d’assembler brique par brique vos cocktails pour mieux comprendre où l’importance se situe dans vos mélanges.
  3. Pitch de la recette auprès des autres petites équipes de participants et toutes les équipes goûtent les créations des autres équipes !
  4. On termine avec un petit bonus cher à Colada 😉    

Un atelier Cocktail aussi cool en Team Building qu’entre amis

Vous en conviendrez que cet atelier à tout pour plaire à tous… à part aux grognons qui préfèrent écouter –ou bavarder- pendant que le prof parle de tout et de rien !

Un atelier aussi intéressant entre amis qu’entre collègues. Bien que celui-ci fût crée pour palier le manque de Team Building vraiment dédiés à la cohésion, il est adéquat lors d’une session EVJF ou EVG. Colada nous assure afficher complet sur chaque date depuis le lancement de ses ateliers à destination des particuliers en Novembre dernier.

On veut du Cocktail Tiki !

Chez CM, on a toujours kiffé le Dirty Dick, d’ailleurs on se rappelle –ou plutôt on ne se rappelle pas- de sessions bien musclées chez nos amis de la rue Frochot !

Quoi de mieux que de s’entourer des meilleurs pour créer le meilleur atelier cocktail Tiki Tropical ?

Guillaume Leblanc sera votre maître Tiki pour ce cours de cocktails
Guillaume Leblanc

C’est donc Guillaume « Shaman » Leblanc qui s’y colle ou plutôt qui s’y « co-colle » puisque l’atelier a été conçu en binôme Colada x Shaman –le nom vient de lui…-, ça sera également un atelier en tandem puisqu’il sera co-animé par ces deux loustics ! Deux pour le prix d’un ?

Pour le reste, il serait trop long de vous expliquer tous les préceptes du Tiki mais sachez que c’est un atelier radicalement différent sur de nombreux points puisque les ingrédients, les équilibres et harmonie des saveurs et enfin la conception même du cocktail changent. Je ne mentionne même pas la philosophie qui est aux antipodes du Cocktail américain pré-prohibition. « Comment ça ? Mais le cocktail a été inventé pendant la prohibition pour masquer du mauvais alcool !!!! » -Ta G***le !

A la fois cours de cocktail et dégustation de rhum

Attendez-vous à aussi bien un Atelier Cocktail qu’un cours de dégustation de rhum puisque vous aurez sous les mains plus d’une dizaine de rhums différents ! On complète avec des nouveaux sirops maison exotiques, des jus de fruits que vous imaginez…exotiques !

Pour finir on mentionne le côté bobo-bio-locavore de Colada qui a souhaité faire appel à cette chère Baï, illustratrice et céramiste Tiki réputée Worldwide. Mugs 100% Tiki faits main, Made in Paris et illustrations qui invitent au voyage seront donc vos compagnons de beuverie ! C’est donc une toute nouvelle expérience Cocktail qui vous sera prodiguée par ce cher Guillaume !

Colada vous offre le luxe de l’exotisme en plein cœur de Paname capitale puisque l’atelier se trouve au centre du Marais.

Atelier Cocktail Tiki Tropical par Colada avec Guillaume Leblanc, expert Tiki

41 rue vieille du temple 75004 Paris

Tarif de lancement : 64,90€ par personne, 59,90€ par tête si vous venez à plusieurs

Plus de renseignements sur : https://www.colada.fr/nos-services-particuliers/

Comment faire un Mojito pour 20 personnes ?

Des verres à mojitos, des citrons verts, de la menthe, pour préparer un mojito pour 20 personnes

Pour faire un Mojito pour 10 personnes, c’est très simple, vous prenez notre recette de Mojito, vous multipliez les quantités par 10. Pour 20 ? Pareil vous multipliez par 20. Voilà l’article est fini.

Au début de CocktailMolotov, j’aurais pu écrire cet article comme cela de manière non-ironique. S’il faut 5 cl de rhum par personne, alors pour 20 personnes, il faut 100 cl de rhum. Et ça ne m’aurait pas dérangé d’écrire ça. Mon côté matheux. Le problème c’est que le rhum cubain lui est vendu en bouteille de 70 cl ! C’est un peu différent pour le rhum agricole qu’on trouve plus facilement en bouteille d’1 L, mais il n’est pas recommandé pour faire des Mojitos.

De même pour la menthe, savoir qu’il faut entre 160 et 200 feuilles de menthe n’est d’aucune utilité. On achète des bouquets de menthe, pas des feuilles !

Dans cet article je vais donc vous donner une liste de courses, plutôt qu’une recette. Avec le nom des produits tels qu’on les achète au supermarché. Pas tels qu’on les trouve dans les recettes de cocktails !

La solution : faire un Mojito façon punch

Le problème du Mojito c’est que c’est long à préparer. Donc en faire vingt, c’est trèèèèès long. CocktailMolotov a la solution pour vous : le préparer façon punch.

On balance tout dans un grand saladier, ce qui nous permettra d’enchaîner les verres par la suite. À cause des citrons c’est un peu fastidieux, mais ça reste très simple.

Mojito pour 20 personnes

Par , le

Des verres à mojitos, des citrons verts, de la menthe, pour préparer un mojito pour 20 personnes
Certains droits réservés par Didriks

Temps de préparation : 20 minutes

Ingredients

  • 2 bouteilles de rhum cubain (Havana Club ou Bacardi)
  • 15-20 citrons verts pour leur jus, une dizaine de plus pour la déco
  • 2 bouquets de menthe
  • 1 paquet de 1kg de sucre blanc (c'est pas le moment d'être fancy, juste du sucre blanc)
  • 1 bouteille d'1 L d'eau gazeuse
  • 2 kg de glace pilée

Instructions

Avant que les invités n’arrivent

  • Prendre le premier bouquet de menthe, enlever toutes les feuilles et les mettre dans le saladier.
  • Ajouter une bonne douzaine de cuillères à soupe de sucre en poudre.
  • Presser les citrons verts achetés pour leur jus.
  • Ajouter le jus dans le saladier
  • Avec un pilon, écraser gentiment le contenu du saladier. Il ne faut pas transformer les feuilles de menthe en purée. Le résultat sera moche, et en plus vous allez extraire les saveurs amères de la plante. Le citron et le sucre vont vous aider de toute façon, donc il ne faut vraiment pas forcer !
  • Ajouter 100 cl de rhum cubain. Visuellement c’est une bouteille entière, et la moitié de la seconde.
  • Remuer doucement, et voilà pour la préparation principale (vous pouvez faire ça jusqu’à 24h en avance et réserver au frais)

Pendant la soirée

Certains droits réservés par Didriks
  • Prendre un verre, y ajouter de la glace pilée et quelques quartiers de citron vert (ceux achetés pour la déco donc), et des feuilles de menthe du second bouquet
  • Verser 7-8 cl du mélange initial dans le verre
  • Compléter d’eau gazeuse
  • Avec une grande cuillère harmoniser visuellement les quartiers de citron vert et les feuilles de menthe dans le verre.
  • Décorer avec une rondelle de citron vert ou une tête de brin de menthe
  • Faire ça 20 fois 😀

Voilà, vous êtes fin prêt à recevoir vos hordes d’invités assoiffés de rhum ! Préparer un mojito pour 20 personnes ne devrait plus vous faire peur !

Mauresque

Qu’on la fasse au pastis ou au Ricard, la Mauresque permet de rafraîchir les longues soirées d’été, chez nous les Sudistes. J’ai longtemps rechigné à lui consacrer un article. C’est un mélange eau-pastis-orgeat, donc c’est techniquement un cocktail. Mais il y avait quelque chose en moi qui lui refusait ce titre.

Je me suis dit que le chemin de la rédemption du snobisme mixologique passait par l’écriture de cet article.

Mauresque (Eau Pastis Orgeat)

Par , le

Une mauresque, un cocktail composé d'eau, de pastis et d'orgeat

Temps de préparation : 1 minute

Ingredients

Instructions

Verser d’abord le pastis, puis l’orgeat et enfin l’eau dans un verre. Ajouter des glaçons suivant votre goût.

Histoire de la mauresque

Parfois orthographiée Moresque, Mauresco en provençal, elle a plus récemment été affublée du nom d’EPO, pour Eau, Pastis, Orgeat. C’est une référence au produit dopant, mais attention les effets ne sont pas les mêmes.

Comme beaucoup de mélanges populaires (Mojito, Caïpirinha, Ti’punch …) l’origine de la Mauresque n’est pas claire. Mettre un peu de sirop dans son anisé, il y en a plus d’un qui a dû en avoir l’idée. Et c’est probablement parce qu’il était populaire qu’on l’a servi dans les bars.

Cependant, j’ai quand même fait quelques recherches. Wikipedia affirme (mais sans source) qu’elle trouve son origine chez les soldats français qui ont fait les campagnes d’Algérie en 1830-40. À cette époque on l’aurait donc préparée avec de l’absinthe plutôt que du pastis.

J’ai aussi trouvé une autre source qui donne une origine corse au cocktail, et son nom viendrait de l’influence maure sur la Corse. L’autre explication au nom du cocktail vient de sa couleur : les Mauresques étaient tout de blanc vêtues.

Il faudra malheureusement se contenter de ça. L’invention de la Mauresque est probablement perdue dans l’histoire, mais ça ne nous empêche pas de l’apprécier !

Le fractional freezing à la conquête du cocktail

Un verre de champagne gelé en état de fractional freezing

Le fractional freezing ou solidification fractionnée est une technique de distillation très simple qui se cache derrière un nom compliqué : comme l’eau gèle à une température plus élevée que l’éthanol, on peut abaisser la température d’une bière ou d’un spiritueux pour en solidifier la partie aqueuse, et augmenter la concentration en éthanol dans la partie liquide restante. Et ça ouvre toute une nouvelle palette pour la préparation des cocktails.

Le fractional freezing, une distillation pour les nuls ?

La distillation classique c’est compliqué : l’éthanol s’évapore à une température plus basse que l’eau. En faisant un chauffer un vin par exemple, vous allez faire évaporer tout l’éthanol, et il ne restera que de l’eau dans votre récipient. Il faut un système qui récupère la vapeur d’éthanol et la liquéfie : c’est le but d’un alambic.

Mais pour la solidification fractionnée, c’est l’inverse, l’éthanol restant liquide à des températures plus basses que l’eau, en solidifiant un mélange eau-éthanol, l’eau est plus abondante dans la partie solide (très facile à retirer d’un liquide). Et donc plus d’éthanol dans la partie liquide restante de votre récipient.

Attention aux apprentis sorciers de la solidification fractionnée

Attention, malheureusement un vin ou une bière ce n’est pas que de l’eau et de l’éthanol. Il y a aussi quelques traces d’autres alcools, et notamment le méthanol. Celui-ci est bien plus nocif que l’éthanol (qui est déjà pas mal nocif quand même il faut le rappeler). Heureusement, il a un point d’ébullition encore plus bas que l’éthanol (65°C vs 78°C). Quand on distille on évacue donc les têtes, plus chargées en méthanol, afin de ne pas concentrer outre mesure les mauvais alcools dans le produit final.

Ce filtrage temporel n’est pas possible avec une solidification fractionnée, il convient donc d’être bien sûr de ce qu’on fait avant de se lancer là-dedans. Même Iain Mc Pherson, qui a importé cette technique dans le monde du cocktail se contente de remettre au même degré le distillat obtenu, en remplaçant simplement le volume d’eau gelée par son équivalent en jus de fruit ou en eau gelée issue de la solidification fractionnée d’un autre spiritueux. On apprend par exemple, toujours dans le même article, qu’il a récupéré la partie aqueuse gelée d’un whisky, et l’a ajoutée à un rhum, concentré en éthanol par la même technique.

Le résultat : un rhum de même degré que le rhum initial, mais avec des notes tourbées.

Pourquoi la vodka ne se transforme pas en alcool pur quand on la met au congélateur ?

J’imagine que vous avez déjà mis une vodka au congélateur, et bien entendu, vous n’en avez pas sorti un glaçon d’eau, et de l’éthanol pur. Alors cette histoire de fractional freezing, c’est du pipeau ?

Et non, c’est tout simplement que le mélange eau-éthanol est un mélange homogène. Pour simplifier nous supposons qu’un spiritueux est un mélange eau-éthanol. La vodka par exemple est constituée à 40% d’éthanol et 60% d’eau. Elle ne se comporte pas comme chacun des corps séparément, mais comme un nouveau corps. Le comportement de ce corps dépend de la concentration de chacun des corps qui le compose. Heureusement les chimistes ont fait un diagramme pour nous :

Un diagramme binaire du fractional freezing d'un mélange eau-éthanol
Par Steffen 962 — Travail personnel; Daten aus Ernest W. Flick: Industrial Solvents Handbook, Fifth Edition, Noyes Data Corporation (ndc), Westwood, NJ/USA, 1998, S. 252, ISBN 0-8175-1413-1 Invalid ISBN, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=10159735

Un mélange contenant 40% d’éthanol gèle à -30°C. À moins que vous n’ayez un congélateur qui descend à cette température, vous n’avez jamais fait geler de vodka ! C’est peu probable sachant que la plupart des congélateurs du commerce sont aux alentours de -18°C.

En revanche si vous avez une bière qui contient 6% d’alcool, vous devriez pouvoir la transformer en un mélange contenant 25-30% d’alcool avec votre congélateur standard ! C’est d’ailleurs comme ça que les Allemands préparent l’Eisbock. La légende dit que c’est en oubliant des fûts de bière dehors en hiver qu’un employé maladroit à découvert cette recette.

Le fractional freezing et les fruits

Mais cette technique ne concerne pas que l’alcool. Ne faites pas ces yeux ébahis, bande d’alcooliques ! Ça marche aussi pour les mélanges eau-sucre. Et oui ! C’est d’ailleurs comme ça qu’on fait les vins ou les cidres de glace. (Oui on est revenu à l’alcool au final, on est comme vous). Le froid faisant geler l’eau dans les fruits, la concentration en sucre augmente. Ce qui donne au final un produit plus sucré et plus alcoolisé.

Une révolution dans le cocktail ?

Oui on est quand même sur un site de cocktail, et le fractional freezing pourrait devenir le nouveau meilleur ami des barmens. Il y a déjà cette technique de swap (échanger les parties aqueuses de deux spiritueux) que nous avons évoqué au début. Mais aussi, et surtout peut-être, en récoltant la partie aqueuse (donc non alcoolisée), les barmen peuvent inclure des saveurs venant de spiritueux dans des cocktails sans alcool. D’ailleurs l’article de Punchdrink nous apprend que plusieurs sont déjà en train de se mettre à la technique. CocktailMolotov prédit qu’on devrait bientôt voir tout ça se multiplier à la carte des bars en 2020 !