Que faire de ses restes de whiskies : la bouteille infinie

Si vous êtes un régulier de ce blog, ou si vous avez trouvé cet article grâce à Google, vous avez probablement comme moi tout un tas de bouteilles entamées. Et comme moi vous avez peut-être une compagne qui trouve que votre passion prend beaucoup de place :-P.

Il y a quelques années on préconisait d’avoir des flacons plus petits, pour verser son whisky (ou son rhum bien sûr) dans un contenant où il y aurait moins d’air. Il avait aussi l’avantage d’être moins encombrant.

Mais il existe une autre technique que je vais vous présenter ici. Elle est encore plus économe en place, et gagne énormément en popularité. Je l’ai découverte sur le Reddit dédié aux amari (un amaro, des amari) : il s’agit de la bouteille infinie (infinite bottle).

La bouteille infinie, comment ça marche ?

Et bien il n’y a rien de plus simple : vous versez tous vos restes dans la même bouteille ! Attention, ne faites pas ça comme des sagouins : mettez les restes de whiskies avec les restes de whiskies, de cognacs avec du cognacs, de rhums avec du rhums. Vous pouvez même distinguer whiskies et bourbons, ambrés et blancs, agricoles et traditionnels etc. À vous de voir !

J’ai fait ma première bouteille avec des amari, mais je pense qu’à l’avenir, j’en ferai deux distinctes : une pour les « rouges », type Campari, Aperol etc. Et une pour les « noirs » type Fernet ou Cynar.

Une pratique audacieuse

Cette pratique peut en choquer plus d’un, parce qu’elle rappelle le fameux « cercueil » qu’on préparait dans notre jeunesse. Vous savez ce verre reconstitué avec tous les fonds de verre qui traînent, et qui est censé vous achever pour la soirée. Mais il n’en est rien.

La plupart de vos whiskies, je dirais la totalité de vos rhums, idem pour les cognacs et calvados, sont des assemblages. Vous ne faites qu’être meta par rapport au travail du maître de chai.

Enfin ceci n’est pas sans rappeler la fameuse méthode solera, utilisée notamment dans les sherries ou certains rones en Amérique latine.

Il y a une application pour ça !

Certains ont des petits carnets où ils notent tout ce qu’ils ont versé dans la bouteille, le problème c’est qu’il faut aussi noter à chaque fois qu’on soutire de la bouteille. Car, et c’est ça le principe de la bouteille infinie, c’est qu’on est tout le temps en train de puiser et de remettre dedans ! Alors à moins de tenir une compta précise et de maîtriser les moyennes pondérées (ce que bien peu de gens maîtrisent, si j’en crois la popularité de mon article sur le degré alcoolique des cocktails), il n’est pas toujours évident de savoir ce que contient exactement la bouteille.

L'application gratuite iOS puor gérer ses bouteilles infinies
L’application gratuite iOS pour gérer ses bouteilles infinies

Heureusement il y a une application pour ça. Alors bien sûr il vous faudra mesurer à chaque fois que vous ajoutez ET que vous puisez dans votre bouteille, mais vous saurez toujours ce qu’il y a précisément dans votre bouteille !

L’application de bouteille infini pour iOS est là.

Pour Android, il en existe une mais elle est payante et je ne l’ai pas testée.

Et voilà comment faire de trois bouteilles une seule. Vous pouvez réduire drastiquement votre nombre de bouteilles grâce à cette technique et en plus créer vous même votre blend ! Bref, la bouteille infinie, l’essayer c’est l’adopter.

Abonnez-vous à notre newsletter

Laisser un commentaire