Pourquoi vous ne devez pas acheter de cocktail « prêt-à-boire »

La majorité des cocktails « prêt-à-boire » ou « pré-mix » sont des purs produits de l’industrie, bourrés de cochonneries chimiques, dans cet article nous allons vous montrer que 1, ce n’est pas compliqué de faire ses propres cocktails, 2, ça ne coûte pas plus cher. Les cocktails ont plus de 3 siècles et leurs recettes font appel à des ingrédients frais et authentiques, ne vous faites pas du mal en cherchant la facilité. CocktailMolotov vous donne ici les raisons et nous vous proposons un grand nombre de recettes faciles et délicieuses partout sur notre site.

La vérité et notre avis sur les cocktails « prêt-à-boire »

Une étude dans le domaine du prémix (rebaptisé cocktail prêt-à-boire) a été publiée d’après les chiffres de Rayon Boissons. Alors l’étude ne porte que sur les parts de marché, et ne dit rien de la croissance de ce marché. Je préférerais d’ailleurs nettement qu’il soit en décroissance, mais on peut toujours rêver. J’apporte donc ma modeste contribution à la destruction de ce marché, même si encore une fois, je ne me fais pas d’illusion sur l’impact de cet article auprès des multinationales qui vendent ces prémix, surtout en cette période estivale.

 

Soyons très clair, nous ne sommes pas contre le prémix, au contraire, si vous devez recevoir beaucoup de gens, il n’y a aucun problème à pré-assembler vos cocktails dans des bouteilles, ou à préparer un cocktail « normal » façon punch pour le servir en grande quantité. Je suis le premier à le faire et à le recommander. Non ce qui est mal, ce n’est pas de faire des prémix, c’est de les acheter tout prêt dans le commerce.

Les raisons de ne pas acheter de pré-mix dans votre supermarché

  • Ce n’est pas compliqué de préparer soi-même ses cocktails.

    • Dans le domaine de la cuisine par exemple, certaines choses ne sont pas à la portée de n’importe quel cuisinier en herbe, et je comprends tout à fait qu’on ne souhaite pas s’improviser grand chef ou pâtissier. Mais honnêtement, verser trois ou quatre ingrédients dans un saladier ou une bouteille, c’est clairement à la portée de tout le monde.

 

  • Ce n’est pas long de préparer soi-même ses cocktails.

    • Pour poursuivre l’analogie avec la cuisine, indépendamment du fait qu’un plat est simple ou compliqué à faire, il peut être très long à préparer. Là, il y a des fois où on ne veut pas passer deux heures aux fourneaux, et va faire un tour chez notre ami Picard. Mais honnêtement, verser trois ou quatre ingrédients dans un saladier ou une bouteille, c’est si long que ça ?(vous trouvez que cette dernière phrase ressemble beaucoup à celle du paragraphe précédent ? C’est fait exprès, on vient d’entrer dans une démarche développement durable, management environnemental, norme ISO 14001 chez CocktailMolotov, et nous recyclons même quelques bouts de phrases.). Les industriels vous font boire des cochonneries. Un jus de citron pressé le matin aura déjà commencé à s’altérer le soir. Alors je ne vous parle pas d’une semaine ou un mois plus tard. Mais ces petites merveilles de recherche agro-alimentaire que sont les prémix s’épanouissent tranquillement pendant plusieurs jours/semaines/mois sur les linéaires des supermarchés (je ne sais pas à quelle vitesse les stocks sont renouvelés, je pense que ça dépend des supermarchés), avant de finir leur maturation si particulière au fond d’un placard (même si je suppose que la plupart sont consommés quelques heures après avoir été achetés). Si vous vous préparez un Mojito chez vous, il y aura dedans du rhum, du citron vert, du sucre, de la menthe, de l’eau gazeuse … et c’est tout. Pas de colorant pour ce que ce soit plus joli, pas de conservateurs pour que le citron tiennent plus longtemps, etc.

 

Pre-mix atroce composé de mauvais ingrédients

Composé de E-machins, glucose inverti et autres saloperies !

 

 

  • Ça ne coûte pas forcément plus cher.

    • Je suis allé regarder les prix des prémix sur le site de Monoprix. Je passe tout de suite le prémix de Mojito par Bacardi qui vaut presque le même prix que le rhum Bacardi (21,99 €/L pour le prémix contre 25,49 €/L pour le rhum). Je pense qu’il n’y a même pas besoin de faire la démonstration que vous vous faites entuber si vous achetez ça. Je ne vais pas le faire non plus avec un autre prémix de Mojito, déjà parce qu’on a assez parlé de ce cocktail pour aujourd’hui, et parce que je n’ai pas envie de calculer le prix d’une feuille de menthe.On va prendre le Gin Fizz de Gibson’s, uniquement des ingrédients liquides, c’est beaucoup plus simple. Il coûte 12,79 € le litre. Il ne contient pas d’eau gazeuse, il n’y a donc que la partie « Gin Sour » en fait.

 

Comparaisons et calculs entre recette originale et pré-mix

Or, si je suis la recette de Robert Hess par exemple, il faut 6 parts de gin pour 2 parts de citron et une part de sirop de sucre. Pour obtenir un litre de ce mélange, il me faut donc 2/3 L de gin (Gibson’s of course, il faut comparer ce qui est comparable, même si chez vous, vous prendrez quelque chose d’un peu plus haut de gamme, je vous fais confiance). A 17,29 € le litre, on en a donc pour 11,52 € de gin. Il faut ensuite 2/9 de litre de jus de citron. Il faut je dirais 2 kg de citrons pour faire 1 L de jus de citron. Donc pour faire 2/9 de litre, il va me falloir 4/9 kg de citrons, à 4€/kg, cela nous fait 1,77 € de citrons. Enfin 1/9 L de sirop simple à 5,39 € le litre (si vous ne le faites pas vous même), soit 59 centimes de sirop. Et donc un total de 13,88 €, donc très proche des 12,79 € proposés par Gibson’s. En plus leur produit final fait 18°, ce qui veut dire qu’il y a moins de 50 % de gin, alors que ma recette en contient 66 %. Vous avez compris le fond de ma pensée. Et on parle citrons fraîchement pressés avec amour, pas d’un mélange d’acide citrique et de limonène.

La conclusion de cet article est assez évidente : c’est facile et rapide de préparer un cocktail. Ça coûte pareil, voire moins cher de le faire soi-même, et on est sûr de ce qu’on a dans notre verre au final. Si vous êtes en train de lire ce message, il y a des chances que je prêche un convaincu, mais vous avez certainement encore quelques amis qui s’intoxiquent avec ces infâmes mélanges, c’est l’occasion de les faire changer d’avis.

 

Suivez nos videos sur CocktailMolotovTV!

 

 

Maxime Maillot

Maxime Maillot est ingénieur. Il possède un doctorat en informatique et un diplôme d'ingénieur de Supélec. Il se découvre une passion pour le cocktail après avoir dégusté un Old Fashioned. Par la suite, il dévorera les vidéos de Robert Hess et Jamie Boudreau sur Small Screen Network, ainsi qu'Imbibe de David Wondrich.

 

4 thoughts on “Pourquoi vous ne devez pas acheter de cocktail « prêt-à-boire »

  1. Je ne connais personne dans mon entourage proche ou lointain qui s’intoxique avec de telles aberrations que les premixes. Mais j’aimerais beaucoup comprendre ce qui pousse des gens à acheter d’aussi infâmes produits, plutôt que presser un citron eux-mêmes… à ce stade ce n’est pas de la paresse, c’est probablement de la méconnaissance complète, c’est-à-dire que les gens qui achètent des premixes n’ont aucune idée de ce qu’il y a dans le cocktail qu’ils veulent reproduire. Il n’y a pas d’autres explication rationnelle.

    1. Pour être honnête, je n’en connais pas non plus, mais quand je vois à quelle vitesse l’espace réservé à ce type de produits augmente au rayon alcool, je me dis que ça doit bien se vendre.

      Il y a je pense un côté ignorance comme tu dis. Pour les Planteurs ou les Gin Fizz en bouteille, je veux bien croire que les gens ne soient pas familiers des recettes. Mais pour le Mojito franchement … pour n’avoir jamais vu préparer un Mojito, faut avoir vécu dans une grotte ces dix dernières années.

      Et c’est ce cas qui me fait dire que les gens qui achètent ça se disent que Gibson’s ou Old Nick fait un meilleur cocktail qu’eux, et qu’un produit qui moisit dans une bouteille depuis on ne sait combien de temps est meilleur qu’un citron pressé. J’ai vu des mauvais cuisiniers, et je me suis dit que je préférerais manger du Picard ou du Findus (hum …) que ce qu’ils ont préparé. Peut-être certaines personnes ne se sentent pas assez douées pour faire des cocktails et se disent que c’est moins risqué de les acheter prémixés.

      Dernière suggestion qui me vient à l’esprit, le matériel : beaucoup pensent qu’il faut absolument un shaker pour faire des cocktails, alors qu’on peut se débrouiller autrement. Le cocktail précède bien évidemment l’invention du shaker. Avec du prémix, pouf c’est déjà mélangé.

      Il faudrait faire un sondage, mais je ne sais pas si notre public est la bonne cible. Il faut essayer avec celui de 1001cocktails.

  2. Je comprends et souscrit totalement au fond de cet article, mais je saisis pas l’allusion au public du site 1001cocktails ? Ils sont « pro-prémix » ??

Laisser un commentaire