Vous vous pointez chez un(e) pote.

« Hey mister cocktail, t’as pas moyen de nous arranger un truc là ? » Kevin, 22 ans, 22h un samedi, déjà à 22gr/L.

Si vous vous définissez comme amateur de cocktails et que vos potes le savent, cette phrase vous avez surement dû l’entendre…

Pour les besoins de l’article, vous êtes quasiment le dernier à arriver en soirée, vous avez raison, faut se faire désirer. Vous serez également le premier à partir puisque le proverbe dit « les meilleurs partent les premiers »

22h, un petit groupe de potes lourds a commencé à s’imbiber à la kro’ depuis environ 17h (-c’est l’apéroooooo wouaaiissss !!!), d’un coup d’œil non affûté, ils parviennent à vous reconnaître…

Lire la suiteVous vous pointez chez un(e) pote.

Back to the classics

En ce moment, je passe beaucoup de temps sur Parisian Gentleman, un site qui nous a été recommandé par un de nos lecteurs, et qui parlent de chemises, de costumes, de cravates etc. Des piècles classiques du vestiaire masculin. Et une des règles que l’on apprend vite en traînant sur ce site, c’est qu’en étant à la mode, on se démode.

 

Copyright caskstrenght

 

Je ne pense pas que les cocktails, en général, qui sont à la mode en ce moment vont se démoder de si tôt. La vague de fond qui opère en France depuis une bonne dizaine d’années, n’a rien de la petite passade d’entre-deux-guerres qui avait soulevé une première passion pour le cocktail en France.

En revanche, il y a des modes à l’intérieur du cocktail. Il y a eu la mode du speakeasy, qui est en train d’être remplacée par celle du tiki. Il y a eu la mode des bitters, qu’on mettait par centilitres au lieu de les mettre par dashes. Il y a toutes ces infusions plus farfelues et improbables les unes que les autres. On a eu la fièvre de la tequila, puis du pisco, puis du mezcal. Mais vous rappelez-vous vraiment du dernier cocktail que vous avez bu dans un bar ? Qu’y avait-il dedans ? Voudriez-vous le commander dans un autre bar ? Pourriez-vous ?

 

La dernière fois que j’ai déjeuné au restaurant, c’était un burger au bacon et des frites. Pendant que je le dégustais, je le comparais à celui que j’avais mangé quelques temps auparavant au Camion qui fume ou chez Big Fernand. L’un était plus généreux en sauce, un autre avait une compotée d’oignons plus fondante et tout un tas d’autres détails. Pourriez-vous comparer de la même façon deux bars ? Non, parce qu’aucun ne prépare les mêmes cocktails que son voisin. C’est bien de se différencier, mais cela évite aussi la compétition.

 


Pour écrire cet article, j’ai essayé de me souvenir des cocktails qui m’avaient marqué la première fois que je les ai bus. Un Old Fashioned au Hide Bar à Londres, un Ramos Gin Fizz chez Juan Pablo, un Daiquiri 8:2:1 dans la cave du Paris Boogie Speakeasy, un Whisky Smash au whisky tourbé et à la suze au Sherry Butt. Qu’ont ces cocktails en commun ? Ce sont tous des classiques, à l’exception du dernier, qui est une variation d’un classique, et qui m’a été « vendu » en tant que tel, et pas avec un nom qui consiste à mélanger le nom d’un groupe de rock à la mode et de son appli smartphone préférée (bon ok, je suis vraiment de mauvaise foi là).

 

Ce que je ne peux pas faire dans un bar aujourd’hui, c’est faire ce que j’ai fait avec les burgers : comparer à une référence que j’aime et que je maîtrise. Et ça m’énerve.

 

Compilation 2013 des requêtes insolites : « orthographe de kocktel molloto »

Mr Bean - If you know what I mean

Rappelez-vous l’année dernière, on s’était un peu moqué des gens qui avaient du mal à faire des recherches sur Google et le fameux « comme fait cocktel molotof ». En effet, le génial outil de Google, Google Analytics, nous permet de savoir quelle requête les gens ont tapé dans Google avant d’arriver sur CocktailMolotov.

Cette année encore, nous avons eu droit à un grand cru de requêtes plus originales, voire dérangeantes, les unes que les autres. Puisqu’on est encore en plein festival de Cannes, je vous propose quelques nominations pour des palmes un peu spéciales.

 

Palme de l’empoisonneur

 

Sont nommés :

  • cocktail schtroumpf avec soho : désolé, ce n’est pas le bon site pour trouver ce genre de recettes.
  • comment preparer une boisson avec des pelures d’ananas : la fricadelle du cocktail ! http://www.youtube.com/watch?v=ycRqiCLBGGU
  • jus avec la peau d’ananas maison : c’est une mode apparemment, certainement des écolos qui recyclent tout.
  • idée cocktail imbuvable : allez voir chez la concurrence pour ça (on ne donnera pas les noms).
  • coktail a boire au petit dejeuner : un Corpse Reviver #2

 

 

Palme du pervers

 

Sont nommés :

  • films du meme genre que i own his ass pt2 : Il y a des gens qui cherchent du porno gay, et qui tombent sur notre blog, il y a un bug dans l’algorithme de Google.
  • cocktail de mouille à volonté video : même au Nightjar ils n’utilisent pas ce genre d’ingrédients.
  • décolleté amateur : Allez, on est sympa, en voilà un.
  • l’alcool l’absinthe sexe petite filles : IP dénoncée au FBI.

 

 

Prix Spécial du Jury « Bernard Pivot »

 

Sont nommés :

  • orthographe de kocktel molloto : au moins, il a senti qu’il écrivait une connerie et il est venu vérifier sur Internet.
  • etiquette de quintro : au lieu de Cointreau, du coup on dirait que c’est un produit espagnol. C’est Juan Pablo qui prononce mal je pense.
  • sirop de sucre de connes composition : ou comment une faute de frappe change une recette anodine en carnage. Il faut presser deux ou trois connes pour obtenir un litre de sirop de sucre de connes. On se fournit chez les Chiennes de gardes.

 

 

Palme de la question existentielle

 

Sont nommés :

  • le daiquiri est ce fort ? : oui.
  • pourquoi buvons nous : parce que.
  • math : comment calculer 1/3 sur 4 litres en équation pour trouver 1l : La réponse est 6.

 

 

Palme de l’apprenti chimiste

 

Sont nommés :

  • le pourcentage d’alcool diminue si on melange avec le coca : si on mélange, on fait toujours baisser le pourcentage d’alcool. Sauf si on mélange avec de l’alcool bien sûr.
  • determination du degre alcoolique d un melange eau-ethanol : trop chimiste pour nous.
  • Champagne et menthe incompatible : et le Old Cuban, c’est du pipi de chat ?

 

 

Palme du « Forever Alone »

Seul nommé :

    • i need a girl in my life