Soirée Rémy Martin au Silencio

Jeudi dernier, Rémy Martin déroulait un tapis rouge pré-Festival de Cannes au Silencio, pour le lancement de son édition spéciale Cognac VSOP Cannes 2013. Club privé designé par David Lynch, spiritueux haut de gamme, édition limitée, CocktailMolotov était bien évidemment de la partie ;-).

Je n’étais jamais allé au Silencio, c’était l’occasion. C’est plutôt joli comme endroit, la décoration est élégante entre le boisé et le doré. L’éclairage est savamment travaillé, comme on pouvait s’y attendre de la part d’un cinéaste. Entre les références cinématographiques et le luxe apparent, on comprend pourquoi Rémy Martin a choisi l’endroit pour son VSOP festival de Cannes.

Je m’approche du bar au bout d’un moment, c’est quand même pour ça que je suis là. Rob, le barman du Silencio, prépare la création qu’il a réalisée pour l’occasion : un Remy Soolong. Nous échangeons brièvement sur son sirop de thé Oolong : au contraire d’Audrey Saunders qui infuse du gin au Earl Grey pour son Earl Grey MarTEAni, Rob préfère ajouter la composante thé via le sirop plutôt que le spiritueux. Je vais me renseigner sur une justification scientifique pour pencher en faveur d’une solution ou de l’autre. De premier abord, je dirais qu’on a un plus grand degré de liberté avec l’eau, puisqu’on peut maitriser à la fois la température d’infusion et la durée, alors que pour l’alcool on ne maitrise que la durée.
Je vous livre la recette :

Remy Soolong

  • Cognac Rémy Martin VSOP
  • Sirop de thé « Milky Oolong »
  • Jus de pamplemousse
  • Jus de citron
  • Bénédictine
  • Peychaud’s Bitters

Le cocktail Rémy Soolong

Le cognac, la Bénédictine et le Peychaud, on savait que ça allait bien ensemble (cf Vieux Carré Cocktail). Le jus de citron et le jus de pamplemousse apportent une fraîcheur qui était la bienvenue. Le sirop de thé nous donne une finale discrète mais très longue. C’est vraiment un très bon cocktail, une belle création, et j’adore les recettes avec du thé, mais on en oubliait presque le cognac derrière tout ça, or c’était quand même une soirée Rémy Martin ! Heureusement pour cela, il y avait le deuxième cocktail, Rémy Ambre :

Remy Ambre

  • Cognac Rémy Martin VSOP
  • Calvados Christian Drouin
  • Sirop d’agave
  • Menthe
  • Peychaud’s Bitters
  • Spray de whisky Port Charlotte (très tourbé)

Le Calvados relève d’une petite note de légèreté et de fruité le Cognac, dans une recette qui rappelle quand même pas mal le Prescription Julep. Quant au spray de whisky tourbé, je ne suis pas très objectif, j’adore ça et j’en mettrais partout. Je pense vraiment que les recettes de type « cocktail » (Old Fashioned, Sazerac, Mint Julep) sont toujours idéales quand on veut sublimer un spiritueux et en rendre la dégustation plus facile. Même si le premier est vraiment très facile à boire et touchera un public plus large au Festival de Cannes, c’est le second qui révèle le plus les secrets du Cognac Rémy Martin.

Pour ce qui est du Silencio, j’ai bien apprécié l’endroit, même si mon club privé préféré reste toujours le Paris Boogie Speakeasy.

Laisser un commentaire