Brexit Cocktail

Si vous aussi vous avez suivi avec assiduité le feuilleton Brexit, qui ne prendra effet que dans un futur plus ou moins lointain… Si votre bouche était ouverte et que votre langue pendait, vous, absorbé complètement devant nos géniales chaînes d’information; Vous avez dû progressivement vous dessécher, oubliant probablement de vous hydrater. Heureusement nous sommes là pour ça ! Ce cocktail rend hommage à la puissance de l’Europe en ce qui concerne les spiritueux, liqueurs et autres scènes cocktails. Parce que pas besoin d’aller à Londres pour boire des bons cocktails, parce que du bon gin, il y en a dans toute l’Europe !

Le Brexit Cocktail, un cocktail délicieux fait pour rendre des comptes

Il y a cependant une fin heureuse qui montre que l’on peut travailler ensemble main dans la main… Elle est cependant d’ordre éthylique et non politique !

Cet article n’est pas là pour parler de politique, mais tout de même, quand on sait que les requêtes google provenant de UK telles que « Qu’est-ce que l’UE ? » ou encore « Que va-t-il se passer si l’on quitte l’UE ? » ont explosé après le vote…

Oh Mon Dieu ?

L’objectif n’est toutefois pas de tenter de prouver que les anglais sont plus bêtes que nous, les américains nous dominent tous à ce petit jeu ! #EasyUSBashing

Parlons du cocktail donc.

L’art et la manière de ségréguer éthyliquement

Ça commence par un fond de gin London dry, bien dry -le ressenti actuel outre-manche-. Le gin est là pour apporter de la structure, manque de pot, la structure en ce moment se casse la gueule.

Ne t’en fais pas, après quelques verres, tout ira mieux !

Le « trick » du cocktail est de faire attention à mélanger tous les ingrédients ensemble sauf le gin anglais. Non je plaisante, en cocktail, ce n’est pas possible.

On espère pouvoir faire ce cocktail avec du scotch whisky très prochainement 😉 #GoScotland

A réaliser à la cuillère pas au shaker bien entendu 😉

Un rinçage de verre à l’aide de l’absinthe « L’entêté » de Combier, dédicace à tous ces partisans du « Leave »

Absinthe interdite à cause des lobbies en créant de fausses études scientifiques pour persuader les gens que ce spiritueux rendait fou… C’était il y a 101 ans en France messieurs dames.

On part donc sur une base de Diplomat Cocktailvous savez « Diplomatie » ce mot mourant. #Poutine

Alors qu’a-t-on en stock ?

On va partir sur une grosse part de Vermouth de Chambéry Blanc, comme la couleur des votes que l’on ne comptabilise pas, de peur d’être encore plus ridicule. #Politichiens

On enchaîne sur un vermouth de nos amis espagnols, récemment trop frileux pour voter le changement, Yzaguirre Roja, si je savais lire l’Espagnol, je vous dirais que la description de ce vermouth dans le livre de F. Monti, intitulé El Gran Libro del Vermouth, est très flatteuse… (courrez acheter le livre, vous qui avez fait LV2 Espagnol)

On enchaîne avec le Maraschino, liqueur italienne qui fait appel à des cerises de Croatie… Quand je vous disais que l’Europe c’est du travail d’équipe…

NB: Pour cet article j’hésitais à utiliser du Gin de Drouin, excellent gin français, pour montrer qu’on « les » a déjà oublié,mais n’enfonçons pas le couteau dans la plaie, le gin est déjà noyé par nos merveilleux alcools européens.

Tout ça va bien goûter le sucre comme on dit chez nous, on va donc ajouter une pointe d’acidité, on laisse l’amertume aux londoniens.

haha-nelson

A allonger d’eau gazeuse pour en faire une boisson rafraîchissante à siroter tout l’été devant BFMTV.

Brexit Cocktail

Brexit Cocktail
Brexit Cocktail
Un cocktail rafraîchissant pour suivre le feuilleton de l'été
Ingredients:
  • 3 cl de vermouth Blanc de Chambery
  • 1 cl de vermouth rouge espagnol
  • 0,5 cl de maraschino
  • 1 rinçage à l'absinthe du verre
  • 1 larme de gin london, bien dry
  • 2cl de jus de citron jaune
  • Eau gazeuse à discrétion
Instructions:
Rincez votre verre highball à l'absinthe puis versez l'excédent dans l'évier. Ajoutez la larme de gin, l'authentique larme de D. Cameron. Puis ajoutez dans n'importe quel ordre nos bons alcools européens. Ajoutez 2 cl de jus de citron JAUNE, pas vert, soyons sérieux, restons dans l'Europe ! Ajoutez vos glaçons, mélangez bien à la cuillère puis complétez d'eau gazeuse à discrétion ! C'est prêt !
 

Le Cosmopolitan, recette(s) historique(s)

Le mot Cosmopolitan ou Cosmo peut faire sourire, nom d’un cocktail souvent bu, rarement bien réalisé, la plupart des amateurs de cocktails glousseront lorsqu’ils entendront le mot au détour d’une conversation… Mais sachez que dans sa composition et s’il est parfaitement exécuté, c’est un cocktail qui a tout pour plaire.

Le Cosmopolitan est un classique moderne. Lancé comme test marketing pour Absolut Citron dans les années 80 (85 ou 86), Cheryl Cook a crée le cocktail lors du test à Miami. 3 recettes sont restées historiques en incluant celles de Dale DeGroff et Toby Cecchini. On vous propose également de réaliser votre propre vodka citron.

… 

 

Recette d’une parfaite limonade maison !

Et oui… On se met à faire des articles avec des sous-titres à sensation !

Plus sérieusement, on attaque le mois de mai, premier week-end long pour les plus chanceux d’entre nous, il est temps de ressortir les glaçons, les citrons et de se préparer des long drinks !

La météo semble être de notre côté pour le moment…

Laissez dans les rayons les bouteilles de Sprite ou autre limonades parfois « artisanales » (acide citrique en poudre ouais… ouais…), les lecteurs du blog ont appris depuis longtemps à presser des citrons et à faire leur sirop de sucre, il est temps de mettre tout cela en application dans une boisson rafraîchissante et sans alcool…

Une limonade fait tout simplement appel à du citron, du sucre, de l’eau gazeuse.

Toutefois les conseils du cocktail s’appliquent ici et on prendra soin de presser son citron et de ne pas acheter de « pulco » ou autre fiole louche. De même, faites-vous un petit sirop de sucre plutôt que de mettre bêtement « une cuillerée à café de sucre » dans votre verre, qui aura du mal à se dissoudre lorsque soumis au froid des glaçons.

Pour le jus de citron, on va complexifier un tout petit peu le processus !

Je suis tombé sur des citrons très durs qui semblaient donner très peu de jus… Je me suis souvenu d’un conseil qui m’avait été donné par un grand homme (pas Maître Yoda)…

Lorsque vous vous trouvez face à des citrons récalcitrants et/ou si vous souhaitez développer des arômes un peu plus complexes, passez vos citrons au four pour environ 40 minutes à 100°C (ajustez en fonction du four). Laissez refroidir avant de les presser bien entendu, sinon beware au jus de citron bouillant !

Passons à la recette de la limonade !

Recette de la limonade

  • 3cl de jus de citron
  • 1,5cl de sirop de sucre
  • 8cl d’eau gazeuse

Assemblez le tout directement au verre, bien entendu pas besoin de shaker. Ajustez les quantités d’ingrédients en fonction de l’acidité souhaitée.

On vous encourage à ajouter un sirop de fruit maison pour un gout encore un peu plus complexe, tel qu’un bon sirop de grenadine homemade.

Alors bien entendu, CocktailMolotov oblige, on encourage fortement à « pimenter » un peu la recette… Ajoutez lui un bon six centilitres de gin, vous obtenez un Tom Collins Cocktail. Essayez la même recette avec du bourbon ou encore de rhum (on a un petit faible pour le rhum jamaïcain !) et prenez le soleil avec un cocktail qui ne pourra vous mettre que de bonne humeur !

 

Le Daïquiri cocktail

Le Daïquiri est un cocktail emblématique cubain de la famille des Sour. D’apparence simple et facile à maîtriser, il tire sa complexité de son équilibre à atteindre.

Si les 3 seuls ingrédients du cocktail vous mettent en confiance et vous permettent de vous dire « facile, inratable ! », sachez que vous risquez bien souvent de grimacer lorsque vous avalerez la première gorgée. Le cocktail a été inventé au début du XXe siècle à Cuba, il utilise trois ingrédients facilement accessibles sur l’ile, le rhum, le citron vert et le sucre en poudre. Découvrez ses secrets et ce qui se cache derrière l’un des cocktails les plus célèbres.

  … 

 

Dark n’ Stormy revisited

En cette journée fériée de commémoration, un petit article s’impose ! Je l’écris à l’instant ce qui me permet de masquer mon alcoolisme et le fait de boire un cocktail à 12h30 !

 

J’ai fait avant-hier de la ginger beer en suivant la recette publiée sur le blog. Je me demandais bien ce que j’allais pouvoir en faire si ce n’est des Gin Gin Mule, des El Diablo ou encore des Dark n Stormy !

 

Le ciel gris et ce temps venteux m’ont soudain donnés une idée. Je souhaitais surfer sur la vague Scotland & Brasil qui a été crée par certaines maisons et distilleries écossaises à l’occasion du mondial de foot qui se déroulera bientôt.

 

La photo claque !

 

 

Ainsi qu’à Ardbeg avec Auriverdes.

 

Ardbeg spécialisé dans les éditions spéciales qui partent à prix d’or !

 

J’ai chez moi du Talisker Storm, dont j’avais réalisé l’essai il y a quelques temps.

Je vous propose donc un Dark n’ Stormy Revisited.

 

Dark n’ Stormy Revisited

  • 45ml de Talisker Storm
  • 90ml de Ginger Beer
  • 15ml de jus de citron vert
  • Garnish: Feuilles de menthe (ça tombe bien j’en ai plein !)

Préparation au verre, j’utilise une sorte de tumbler rempli de gros glaçons. Ajoutez chaque ingrédients puis mélangez à la cuillère. Terminez par un garnish de Mint Sprig pour la déco.

 

Si vous souhaitez utiliser du Talisker 10ans forcez un peu plus sur la dose avec 50-55ml au lieu de 45ml pour accentuer les notes fumées et épicées qui sont un peu moins prononcées sur le 10 ans.

Concrètement on doit s’attendre à quelque chose de très épicé, avec des notes prononcées de fumée.

 

Stormy Baby !

 

Je crois que le concept est respecté à la lettre: L’écharpe tartan qui nous vient tout droit de l’ile d’Islay ainsi que le Talisker Storm de l’île de Skye, le citron vert et le gingembre, la verdure en arrière plan !

 

Le cocktail est très rafraîchissant, on retrouve certaines notes aromatiques du Penicilin de Sam Ross du Milk & Honey à New York.

 

A boire lorsqu’il fait chaud et lourd comme aujourd’hui !