Le Prohibition Cocktail, avec un nom pareil, c’est forcément un cocktail de la Prohibition … Pour tout vous dire, j’étais assez méfiant au début, avec tout ce Prohibition-revival auquel on assiste un peu partout, j’avais peur de découvrir qu’il avait été inventé en 2009 dans un bar à hipsters de Williamsburg. Mais non, il est mentionné dans le Savoy Cocktail Book dès 1930, on sait qu’il ne date pas d’hier. Deuxième crainte, peut-être qu’il était déjà bu des années avant la Prohibition. Mais là aussi, ce n’est pas possible : pourquoi appeler son cocktail comme ça avant la Prohibition, à moins d’avoir vu l’avenir ? Il parait qu’avec un peu d’absinthe, on peut le faire …

Prohibition Cocktail

  • 3 cl de Plymouth Gin
  • 3 cl de Lillet Blanc
  • 1 barspoon dashes Apricot Liqueur
  • 1 barspoon jus d’orange

En 1930, le Lillet blanc s’appelait Kina Lilet (avec un seul L, cf la photo), et contenait, comme en témoigne le « Kina », plus de quinine. La recette a été changée depuis, et le Lillet est beaucoup moins marqué en quinine. Vous pouvez essayer le Cocchi Americano comme produit de substitution (solution recommandée) ou alors ajouter un dash d’Angostura dans du Lillet formule moderne.

La recette originale demande de shaker le tout. Le jus d’orange dans le cocktail pousse dans ce sens-là. Mais il est en quantité quasi-homéopathique, et troublera très peu le résultat final. En revanche, la recette est clairement une variante de Dry Martini, et ce serait dommage de se passer du rituel de la cuillère, en plus le Lillet et la liqueur d’abricot vont donner une très belle couleur dorée à votre cocktail.

En bouche, on comprend tout de suite pourquoi l’orange et la liqueur doivent être ajoutées en dashes : le gin et le Lillet sont tellement évanescents, qu’on ne le sentirait pas derrière les deux « invités ». Le résultat est très raffiné, l’abricot se marie bien avec les notes florales du Lillet, et le gin, l’orange et le citrus du Lillet viennent renforcer cette impression de légèreté.

Antoine et Claire dégustent un daiquiri, un Tuxedo et un Prohibition Cocktail

En bas à droite de la photo, vous pouvez voir le Prohibition Cocktail. Claire boit un Daiquiri et Antoine un Tuxedo #2.

Articles similaires

Les ingrédients indispensables

Comment faire du sirop de pêche

En ce moment il fait super chaud. Tellement chaud que je n’ai même pas envie de voire de boissons alcoolisées. Pour tout vous dire, j’ai même acheté des bières sans alcool ! C’est plus fort Lire la suite…

Articles satiriques

Brexit Cocktail

Si vous aussi vous avez suivi avec assiduité le feuilleton Brexit, qui ne prendra effet que dans un futur plus ou moins lointain… Si votre bouche était ouverte et que votre langue pendait, vous, absorbé Lire la suite…

Les ingrédients indispensables

Le sirop d’orgeat – Comparatif de sirops, recette express et cocktails !

Les plus jeunes sont habitués au sirop de menthe, qui a le goût de menthe, au sirop de fraise, qui a le goût de fraise… mais l’orgeat, quel goût ça a ? L’histoire veut que Lire la suite…