Paris Cocktail Festival – Conférence de Jim Meehan

Ce lundi 19 mars, la salle de conférence de l’Alcazar est pleine à craquer. Le Paris Cocktail Festival reçoit une star du Speakeasy new-yorkais : Jim Meehan. Après quelques mots de français, il continue la conférence dans la langue de Shakespeare. Outre une présentation du monde du bar new-yorkais à travers l’exemple de son speakeasy, le PDT (pour Please Don’t Tell), Jim Meehan nous a préparé trois cocktails.

Comme tout bon Américain qui se respecte, Meehan a beaucoup insisté sur la qualité de service que l’on offre à ses clients. Il a un peu critiqué ces bartenders plus intéressés par leur dernier verre à mélange japonais que par le confort de leurs clients. Il a pour règle de ne pas accepter plus de personnes dans son bar qu’il n’a de places assises, et son personnel doit proposer un autre verre AVANT que le premier ne soit terminé. Les bars français devraient suivre ces préceptes un peu plus souvent. Il ne change jamais complètement sa carte, il laisse toujours quelques classiques, afin que les habitués se sentent plus à l’aise et recommandent leurs amis. Enfin côté ambiance, la musique ne doit pas empêcher la conversation. Là encore, je pense que l’on a quelques leçons à tirer de cet enseignement en France.

Pour ce qui est des recettes, Jim Meehan a commencé par nous préparer un Paddington, recette que Maxime vous avait déjà présentée ici. Il a continué avec un Benton’s Old-Fashioned : le sirop d’érable remplace le sirop simple et le bourbon est infusé au bacon. CocktailMolotov s’est lancé dans l’infusion au bacon récemment, vous aurez bientôt les premiers retours. Pour terminer une Mezcal Mule.

http://www.youtube.com/watch?v=IzmhIRx66HM

Ces cocktails sont représentatifs de la mode du cocktail aux Etats-Unis : le retour en force de produit un peu oubliés comme l’absinthe, la Suze etc. Les infusions sont aussi extrêmement populaires, et tout ce qui est « homemade » en général. Et le Mezcal est THE alcool avec lequel travailler en ce moment si vous prétendez faire de la mixologie.

En résumé, rien de révolutionnaire, le secret du PDT est toujours bien gardé, mais une très bonne photographie du monde du cocktail américain et du renouveau du speakeasy.

One Response

  1. Pauline 29/03/2012 Reply

Laisser un commentaire