Autres

La transparence selon Cocktail Molotov

Dans le domaine des blogs de cocktail, certains font preuve d’une morale plus ou moins fluctuante selon qu’ils sont interviewés par le supplément d’un hebdomadaire connu (ce qui m’amène d’ailleurs à me poser des questions sur le sérieux de ce supplément) ou qu’ils copient de manière éhontée nos colonnes ou Lire la suite…

Par Maxime Maillot, il y a de cela
Bons plans

Une journée au Rhum Fest

Comme on vous l'avez annoncé, le dimanche 6 avril (pour le grand public) et lundi 7 (pour les professionnels) se déroulait le Rhum Fest au Parc Floral. Comme vous le savez, quand s'ouvre un nouveau front dans la guerre mixologique, CocktailMolotov est en première ligne. Ne fuyant pas leurs responsabilités, Baptiste et Maxime sont allés enquêter directement sur le terrain.  10h59, Station de tram Montsouris  Mesdames et messieurs, exceptionnellement ce dimanche 6 avril, le service sera interrompu entre les stations Porte d'Ivry et Porte de Vincennes. Certainement la faute au Marathon de Paris, je ne sais pas pourquoi ces marathoniens seraient prioritaires, moi aussi j'en fais des marathons !     Bon ok, c'est pas les mêmes ...   12h17, Parc Floral, stand Toucan  Enfin les portes s'ouvrent, et les corsaires les plus matinaux peuvent aller déguster leurs rhums préférés. Avec Baptiste nous faisons un premier tour, histoire de découvrir les marques présentes sur le salon, puis nous filons rencontrer les frères Arnold pour qu'ils nous présentent leur rhum Toucan.  [caption id="attachment_2790" align="aligncenter" width="500" caption="Les rhums Toucan au Rhum Fest"][/caption]  Ce rhum, agricole comme quasiment tous les rhums des DOM français, est issu de la seule distillerie guyanaise. Je passe assez rapidement sur ce rhum, parce que Baptiste a prévu de vous faire un compte-rendu beaucoup plus détaillé de leur histoire et de la dégustation. Ils présentaient trois produits, et je pense que l'on peut dire que la version rhum blanc à 50° est celle qui nous a le plus séduit, mais chut, je n'en dis pas plus.  14h08, Stand Depaz  Après une pause sandwich bien méritée, il faut bien prendre des forces avant la suite des épreuves de la journée, on s'attaque à Depaz, la distillation de la Montagne Pelée, autant dire qu'on va avoir droit à un rhum volcanique (cette blague est sponsorisée par Laurent Ruquier). Encore une fois, c'est le blanc qui m'impressionne le plus : une sensation de gras et d'onctuosité en bouche proprement incroyable. Cette viscosité vient du fait de la lenteur avec laquelle est opérée la réduction du degré d'alcool. CocktailMolotov va enquêter sur le phénomène physico-chimique qui explique comment la vitesse avec laquelle on ajoute l'eau au rhum pour atteindre les 55° visé pour ce rhum joue sur la texture finale.   Un détour par le stand CBH où on goûte le Golden Falernum de Bitter Truth, plus sucré et moins épicé que le Velvet Falernum, et surtout, grande curiosité, du rhum de la Nouvelle-Orléans, notamment la version Cajun Spice qui m'a rappelé par certains côtés les Memphis Barbeque Bitters d'un cocktail bû à la Candelaria  Mince il est déjà l'heure de filer à la  15h00, Conférence Plantation  Comme des mauvais élèves, on se retrouve au dernier rang pour la présentation de la gamme Plantation de Cognac Ferrand (mais nous n'en perdrons pas une miette) (suite…)

Par Maxime Maillot, il y a de cela
Analyses, revues, comparatifs, tests, tout y passe !

Pourquoi vous ne devez pas acheter de cocktail « prêt-à-boire »

La majorité des cocktails « prêt-à-boire » ou « pré-mix » sont des purs produits de l’industrie, bourrés de cochonneries chimiques, dans cet article nous allons vous montrer que 1, ce n’est pas compliqué de faire ses propres cocktails, 2, ça ne coûte pas plus cher. Les cocktails ont plus de 3 siècles et Lire la suite…

Par Maxime Maillot, il y a de cela